Navigation – Plan du site
Dossier
3. Transpositions between verbal and non-verbal semiotics

Formes, sens et pratiques du sous-titrage spécial

Sabrina Baldo De Brébisson
p. 255-284

Résumés

L’article présente une pratique de sous-titrage de plus en plus répandue, appelée le « sous-titrage spécial ». Son objectif est de réfléchir à l’intérêt d’une telle pratique d’un point de vue sémiotique. À partir d’un corpus de films, l’auteure étudie les différentes formes du sous-titrage spécial. À travers divers extraits, elle tente de démontrer dans quelle mesure le sous-titrage spécial doit être pris en considération. Améliore-t-il la qualité formelle et sémantique des sous-titres ? Quels sont ses effets sur les adaptateurs et les spectateurs ?

Haut de page

Notes de l’auteur

L’expression « sous-titrage spécial » a été empruntée à Hamus-Vallée (à paraître).

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

1. Introduction
2. Le sous-titre classique : de l’histoire ancienne ?
3. Les mille et une possibilités du sous-titrage spécial
4. Le sous-titrage spécial : une pratique sensée
5. Le sous-titre classique versus le sous-titre spécial
6. Réalisateurs, films et sous-titrage spécial : étude de cas
6.1. The Longest Yard
6.2. Fifty Shades Of Grey
6.3. Men, Women and Children
6.4. Amy
6.5. Night Watch
7. Un adaptateur spécial plutôt que classique ?
8. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Avec l’explosion du numérique dans les années quatre-vingt-dix, certains logiciels ont été conçus pour la création de sous-titres dits spéciaux. Ces derniers se distinguent nettement des sous-titres classiques qui sont contraints de suivre invariablement une série de règles qui peuvent être conçues comme des normes traditionnelles. En transgressant ces dernières, l’usage du sous-titrage spécial remet en question la pratique traditionnelle d’autant qu’il propose pléthore de possibilités plastiques (qui traitent des formes et des couleurs), de modes d’apparition et de disparition.

Fondé sur un corpus de films sous-titrés, notre domaine de recherche a porté sur les sous-titres intralinguistiques (anglais écrit) et interlinguistiques (de l’anglais oral ou écrit vers le français écrit), soit sur les signes verbaux (dialogues) ou les signes visuels (textes à l’écran).

Après avoir tenté de catégoriser le sous-titre classique selon différents types de restrictions, nous avons d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sabrina Baldo De Brébisson, « Formes, sens et pratiques du sous-titrage spécial », Signata, 7 | 2016, 255-284.

Référence électronique

Sabrina Baldo De Brébisson, « Formes, sens et pratiques du sous-titrage spécial », Signata [En ligne], 7 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://signata.revues.org/1229 ; DOI : 10.4000/signata.1229

Haut de page

Auteur

Sabrina Baldo De Brébisson

Sabrina Baldo De Brébisson est maître de conférences à l’Université d’Évry Val d’Essonne depuis 2002. Avant d’enseigner la traduction spécialisée et audiovisuelle, elle a travaillé en tant que traductrice spécialisée. Elle a publié plusieurs articles en traductologie sur le sous-titrage interlinguistique.

Haut de page

Droits d’auteur

Signata - PULg

Haut de page
  • Logo Presses universiatires de Liège
  • Logo Université de Liège
  • Revues.org